Ma petite puce

Petite fille aux yeux rieurs,

Au sourire parfois moqueur,

Caches-tu au fond de ton cœur

Le souvenir de mon malheur?

Pourras-tu un jour oublier

Le mal que j'ai dû te causer?

J'aimerais passer sur ta douleur

Un baume parfumé de bonheur.

La vie sera belle pour toi,

Un chemin parsemé de fleurs,

Vers l'allégresse te conduira.

Et tu n'auras plus jamais peur,

Car quand le soleil brillera,

Il effacera tous tes pleurs.

Ecrit pour Nancy en 1992

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire