Obsession

 

Ton souvenir m'obsède

Je ne peux t'oublier

Mon cœur soupire sans trêve

Il ne veut que t'aimer

Mais la raison exige

Une vie sans folies

Que la pudeur dirige

Qui la passion renie

Je ne suis plus moi-même

Sans un amour vivant

En moi surgit la haine

Des hommes et des amants.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire