Le calme

 

L'amour s'est épuisé

 Le calme s'installe enfin

Je ne peux plus pleurer

De toi, je n'ai plus faim.

J'aurais voulu encore

De toi quelques baisers,

Sentir sur moi ton corps

De passion t'étouffer.

Tu m'offres mieux sans doute,

Une amitié solide

La joie que tu redoutes

En moi s'est endormie.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire