Je ferme les yeux et ...

Je te veux chanteur et tu chantes pour moi,

Je te veux danseur et tu danses avec moi,

Quand je te veux rieur, nous rions aux éclats,

Si je te veux amant, tu quittes tout pour moi...

 

Quelle sensation troublante de pouvoir

Te faire dire les mots que je veux recevoir,

Et de te faire bouger et parler et te voir,

Et de te faire agir suivant mon bon vouloir.

 

Que l'imagination sert alors ma passion,

Se contentant ainsi d'irréelle façon

Peut-être que ces folles furtives caresses

Imaginées cent fois avec tant de tendresse

Sont-elles bien plus douces et plus satisfaisantes

Que de réelles étreintes apportant la souffrance?

 

Il me suffit amour de te savoir heureux,

Même loin et sans moi, sans espoir pour nous deux,

Ton bonheur à lui seul me donne du plaisir,

Car aimer, c'est aussi parfois savoir partir.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire