Trouble et passion

 

Jamais mon cœur auparavant

Ne connut si forts sentiments.

Il me suffit de te toucher,

Pour me sentir follement troublée.

 

J'attends toujours que dans un souffle,

Tu me soupires des mots d'amour,

Que la passion que tu redoutes,

S'exprime enfin au petit jour.

 

Pourquoi attends-tu chaque fois

Que je me coule près de toi

Et que j'exige ta tendresse,

Pour qu'enfin ton désir me presse?

 

Que ferais-tu si une fois,

Je pouvais feindre l'indifférence,

Et si je m'éloignais de toi,

Si j'ignorais mon impatience?

 

Rechercherais-tu mes baisers

Et la chaleur de ma passion?

Saurais-tu de moi exiger

De mon corps le fol abandon?

 

Écrit en 2002

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire