Un parfum de malheur

La langueur qui parfois

Encore étreint mon cœur

Est un doute planté en moi

Un parfum de malheur.

 

Je voudrais renoncer

Ne plus jamais vouloir

Et me laisser glisser

Vers la mort sans espoir.

 

Mais quand tu me regardes

Et que je sens sur moi

Tes mains devenir moites

La vie remonte en moi.

 

Mille fois, j'ai voulu fuir

Retourner au néant

Pour un de tes sourires

J’étouffe mes tourments.

 

Je laisse mon esprit

S'engourdir de bonheur

Si je te sens épris

Soudain, je n'ai plus peur. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×