Le pays noir (2015)

 

Nous avions déniché au cœur du pays noir

Une jolie maison pour abriter nos soirs

Entourée de verdure dans un site enchanteur

L'envie était  revenue de la parer de fleurs

De l'aube au crépuscule il faisait bon respirer

Les douces campanules parsemant ses allées

Et l'Heure se promenant  au fond de la vallée

Nous murmurait gentiment "écoutez-moi chanter

Pour toute cette herbe tendre et ces verts peupliers"

Nous avons dû partir pour ménager nos corps

Pour vivre plus longtemps, changer de décor

La vie cependant ne dure que pour moi

Seule ici à présent dans un décor sans joie

Où je compte les jours qui me guident vers toi

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×