Mon impossible rêve

Mon amour, mon impossible rêve,

Quand je ferme les yeux, je te revois sans trêve,

Je te couvre de baisers, tu me rends mes caresses,

Pour toi, je veux tuer la pudeur qui me blesse.

Tes doux yeux rieurs sont emplis de bonté

Et étreignent mon coeur de tant de volupté,

Je veux me fondre en toi et dormir dans tes bras,

Ou mourir en pensant que tu n'aimes que moi.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire