Langueur

La neige pleure sous mes pas,

Le vent glacé déjà me guide

Vers un néant vide et sans joie

Où ton absence détruit ma vie.

 

L'immensité de solitude

Où je m'endors jour après jour,

Devient une douce habitude

Berçant mon cœur de non-amour.

 

Mes larmes sont des poussières de glace

Figées à jamais dans mon cœur,

Le froid de ses bras forts m'enlace

M'étreignant de baisers sauveurs.

 

Me fondre dans le gel intense

Oublier que mon corps veut vivre,

Ne plus aimer, ne plus souffrir,

Me noyer dans l'indifférence,

 

Errer toujours à la dérive

Aspirer à ma déchéance,

Ne vivre que pour me souvenir

De ne jamais croire en ma chance.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire