Petit hérisson

Lentement, tu déambules

Sur l'herbe verdoyante,

Petite boule brune,

Déroulant tes piquants.

Dans le matin frileux,

Tu t'en vas ondoyant,

La peur au fond des yeux

Et le pas hésitant.

Soudain, l'herbe s'arrête,

Et le sol devient dur,

Plus la moindre cachette,

Pas le moindre endroit sûr.

Des lumières s'élancent,

Ton petit cœur s'affole,

Courageux, tu avances,

Confiant en la nature,

Mais un monstre te frôle,

Plus rien ne te rassure.

Petit hérisson tendre,

Je t'ai vu ce matin,

L'âme encore palpitante

Sur le bord du chemin.

Mes yeux n'ont pas pleuré,

Maudite indifférence!

Tu n'es pas le premier

Dont je sais la souffrance.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×